Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de monique cailloux
  • Le blog de monique cailloux
  • : Le don des mots
  • Contact

Profil

  • monique cailloux
  • j'écris, je lis, je dis, je raconte des histoires aux petits comme aux grands...
  • j'écris, je lis, je dis, je raconte des histoires aux petits comme aux grands...

Texte Libre

Recherche

10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 18:35

P1010785« Voici des nouvelles du front pas très loin de Verdun mais pas très près non plus, à quelques 80 kilomètres plus au sud dans le Lunévillois, à deux pas du château. Oui oui, celui là même qui a brûlé mais qu’on se hâte de reconstruire.

Eh bien oui, je suis retournée chez ma mère et y’a même internet et ça, si c’est pas une révolution c’en est pas loin ! Je ne  lui ai juste pas dit que ça passait par sa ligne téléphonique sinon j’me s’rais fait engueuler.

La retraite ? Pas le temps d’y penser. Ici on se lève tôt le matin,  puis direct au bar du Léopold comme son nom l’indique au coin de la place Léopold. Et là on retrouve les potes d’autrefois, avec leurs « Comment qu’ c’est… » (ça veut dire comment vas-tu) je ne vais pas m’étaler là-dessus. Et je commande un café allongé… Oh malheur, la serveuse qui s’appelle Monique , elle aussi, fronce des sourcils, les autres s’esclaffent ! Hi hi hi on dit un café rallongé à Lunéville ! Première erreur de langage ! Et on se donne rendez-vous à 12h20 pour l’apéro  (prononcer midi vinte!) Deuxième erreur….

Après le café je passe chez la tante Micheline pour chercher « deux- trois » patates et on va à Remeno (ville) chez « Le » Gérard. Je laisse Jeannette aux fourneaux, on monte avec « Le » Gérard au verger, on ramasse des noix on cueille des poires et des pommes. Il tient l’échelle et moi je manque de me casser la gueule car c’est haut et qu’ici quand il y a du vent, c’est de la bise !

Après on redescend manger un bout de fromage de tête, un petit civet de lapin et une bonne tarte. Je ne parle pas du verre de piquette…

Dans l’après midi Jeannette retourne chez la tante Micheline pour son scrabble et moi je fais 20 kilomètres (prononcer vinte) à vélo.

Après c’est l’heure de l’apéro chez « Le » Duf ou « Le » Dom et puis tout le monde reste pour diner. Y’a toujours un jambonneau ou on improvise une flammekuch.

 

Bergamote  a fait sa rentrée en 6ème bilingue (anglais-allemand) eh oui on n’est pas loin de la frontière. Elle est contente mais ne comprend toujours pas pourquoi on prononce VINTE.

 

Ninon prend le train tous les matins pour Nancy ; Vingt (prononcer vinte) minutes de train, c’est vite fait, on habite à 100 mètres  de la gare.

Enfin quand je dis on habite, c’est pas encore tout à fait vrai. L’acte de vente de notre nouvelle maison sera signé dans un ou deux mois. Alors on squatte chez Jeannette près de la place Léopold pas loin du bar…. Ah non ça je l’ai déjà dit.

 Enfin voilà, la vie est douce, mes cuisses sont musclées, on mange bien on boit bien. Que demander de mieux. Je repasserai à Nantes d’ici un mois pour récupérer le reste de mes meubles entreposés butte sainte Anne, je ne manquerai pas de vous le faire savoir.

 

Je n’ai repris aucune activité intellectuelle, parler aux moutons du Léon, aux oiseaux et aux écureuils me suffit amplement. Bon, il est 8 heures  « vinte », je vais chercher « La » Micheline pour l’emmener « au » coiffeur.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by monique cailloux - dans nouvelles
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

  • Batifolitude - publié dans les pleurs du slam ou quand l'écriture lutte
    BATIFOLITUDE En pleine incertimidation D’une quelconque insextitude En attente d’une promestimation, Je tombe en amertitude Trop marre de batifolenvie Et de moment de follitude Avec des hommes trompénurie Les soirs de nocturpitude Alors, comme une prostipute...
  • Coupe De La Ligue Slam De France 2014
    L'hurluberlu et la faribole Quand lisait près d'un lac une gracieuse faribole Assise en amazone, laissant voir sa guibole Un échassier moqueur entreprit la frivole. Elle était belle amie pour un pas d' gaudriole . Voyant l'hurluberlu tout près de sa corolle...
  • échange partage
  • les prochaines soirées slam
    Chaque 1er mercredi du mois au café "le royal" rue Mondesert à Nancy "1 texte dit, 1 verre offert" Slam animé par Fred et Tanguy de la compagnie Tipiment
  • slam à l'opéra
    le slam à l'opéra c'était pour faire découvrir la poésie orale à des novices.... ils ont aimé.... presque tous... http://www.rcn-radio.org/ download/27320 link merci à Jean Marc, Joseph, Annick, Justin, sa petite soeur, Rachel et Greg.... Marie et Mo
  • affiche slam
  • d'un admirateur...
    Slam d’un admirateur de 83 ans, écrit sur le coin D’une table dans un bistrot L’œil ouvert toute la nuit, j’avais rêvé d’amour L’aurore venue j’enfile un habit décidé à faire un tour La rivière proche je longe la berge ou l’eau est si limpide Argentée,...
  • y'a plus d'saison
    Ce midi ma fille m’appelle au téléphone Allo ‘est toi Momone Elle est sur une plage en méditerranée De grosses averses sont annoncées, Pas un parasol, pas un pelé Personne non plus sur les rochers Y sont tous au supermarché Elle est contente, elle est...
  • VIVE LE CULINAIRE
    Vive le culinaire Qui permet d’ mélanger D’ voyager et d’ manger Des navets Des tomates Du pâté ou des pates De l’ purée de patates Des tagines des Carpates Vive le culinaire Car c’est dans nos assiettes Qu’on livre des recettes Et tire des leçons Qui...
  • concours de slam- les mots soulignés étaient imposés
    Allez grand corps Dans mon patelin l’dimanche de la fête à neuneu Après les agapes on va guincher avec les vieux C’est c’qui nous rend heureux… Valse tango madison Moi j’ai peur quand la cloche sonne Faut changer d’ partenaire Et ça m’tape sur les nerfs...

Catégories

Liens